Des mobilisations pro-palestiniennes défient l’interdiction des commémorations de la Nakba à Berlin

La déclaration suivante a été publiée par la coalition d’organisations qui résistent à la répression de l’État allemand à Berlin visant l’organisation des Palestiniens, et plus particulièrement l’interdiction du 13 au 15 mai des manifestations commémorant la Nakba, la catastrophe du peuple palestinien qui dure depuis 74 ans. Durant de multiples actions spontanées pour la Palestine ou même des personnes marchant dans la rue en portant des keffiehs ou en disant « Free Palestine » dans le quartier, des personnes ont été ciblées par la police à travers des arrestations et des intimidations pour avoir veillé à ce que la Palestine soit visible et entendue dans les rues de Berlin en dépit de l’importante répression.

 

Berlin défie la répression !

 

Hier, le 15 mai, jour de la Nakba, un signal fort a été envoyé depuis les rues et les places de Berlin. De nombreuses organisations ont contré les tentatives d’intimidation des autorités avec leurs chants forts pour une Palestine libre et la solidarité internationale. Malgré la répression, malgré l’interdiction préalable de toute manifestation, malgré la censure et malgré le racisme des autorités allemandes, surtout de la police allemande : nos chants ne seront pas réduits au silence. Nous ne laisserons pas nos jours de lutte nous échapper ! Nous ne laisserons pas la résistance disparaître !

Au cours des dernières semaines, des messages de solidarité avec la lutte de libération palestinienne ont résonné dans les rues de Berlin. Et à la fin du mois d’avril, les manifestations en faveur de la Palestine ont été interdites partout pendant plusieurs jours. L’État allemand, dans son soutien illimité à l’État colonial sioniste, n’hésite pas à prendre n’importe quelle mesure, aussi radicale soit-elle. Sous l’argument peu convaincant selon lequel toutes les manifestations pro-palestiniennes sont antisémites et mettraient en danger la sécurité publique, la police a imposé une interdiction totale de plusieurs manifestations et rassemblements de diverses organisations le week-end du jour de la Nakba.

Ces interdictions n’ont pas été acceptées ! Au contraire, une solidarité collective contre cette répression s’est manifestée dans tout Berlin. Une manifestation dans le quartier berlinois de « Neukölln » contre la destruction de l’environnement dans les pays du Sud a exigé non seulement la justice climatique mais aussi la fin des ambitions impérialistes de l’État allemand dans le monde. Encore et encore, des chants forts et unis pour la liberté du peuple palestinien ont résonné dans les rues. Sur Sonnenallee, la rue qui est à plusieurs reprises la cible de la répression allemande, la manifestation a été ralentie par des escouades policières hostiles puis forcée à emprunter une rue latérale, où elle s’est arrêtée. De nombreux résidents et passants ont spontanément manifesté leur solidarité avec la manifestation et se sont joints aux chants.

La police est entrée violemment dans la manifestation et a placé tous les participants en garde à vue. Sans exception, les données personnelles de tous les manifestants ont été saisies, des amendes et des arrestations ont été menacées et de nombreux ordres d’expulsion ont été émis. À quelques centaines de mètres de là, presque au même moment, une manifestation spontanée pro-palestinienne a également été soumise à une répression massive. Dans toutes les rues de Neukölln, les gens ont clairement exprimé de quel côté ils se tiennent, sont descendus dans la rue avec des keffiehs et des drapeaux, et ont déclaré leur solidarité depuis les balcons et les fenêtres !

En tant qu’alliance de nombreux groupes contre les répressions et pour la liberté et la justice, nous sommes aux côtés de tous ceux qui sont touchés par ces attaques contre le mouvement palestinien et de solidarité avec les Palestiniens. Pour nous, il est également clair que ces attaques ne concernent pas seulement le jour de la Nakba et pas seulement la lutte du peuple palestinien. L’Etat allemand craint l’émergence d’un large mouvement anti-impérialiste qui va au-delà de la solidarité avec la lutte de libération palestinienne pour mettre en lumière la complicité de l’Allemagne et ses intérêts impérialistes. Ces attaques visent donc toutes les forces qui s’opposent aux intérêts impérialistes.

Les actions d’hier arrachent le masque du visage de l’État allemand et exposent sa véritable nature. Plus encore : elles montrent clairement que le jour de la Nakba n’est pas seulement un jour de lutte palestinienne contre plus de 100 ans de colonialisme. Le jour de la Nakba est un jour de lutte contre toute oppression, un jour de lutte pour la liberté de tous les peuples, et un jour de lutte pour la justice. Notre alliance poursuivra ces luttes ! Ensemble contre la répression et ensemble pour la liberté et la justice ! Chaque jour !

Signataires :

  • Samidoun Palestinian Prisoners Solidarity Network
  • F.O.R. PALESTINE
  • Kommunistischer Aufbau
  • Young Struggle
  • Zora Berlin
  • Anti-imperialist struggle committee
  • Internationalistisches Bündnis Nordberlin [IBN] Internationale Jugend Berlin
  • Migrantifa Berlin
  • SDAJ Berlin
  • Gruppe Arbeiter:innenmacht
  • REVOLUTION
  • linksjugend solid Nord-Berlin
  • Acciones
  • Klasse gegen Klasse
  • Netzwerk Freiheit für alle politischen Gefangenen Berlin