Samidoun : Nous ne serons pas réduits au silence par le fait...

Samidoun : Nous ne serons pas réduits au silence par le fait d’être désigné comme « terroriste » par Israël

 Traduction : Collectif Palestine Vaincra

En réponse à la désignation de Samidoun comme « organisation terroriste » par le ministre israélien de la Défense et criminel de guerre Benny Gantz, le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun affirme que nous continuerons à nous organiser et à nous mobiliser au niveau international pour défendre les droits et la libération des Palestiniens. C’est la dernière manifestation d’une campagne de diffamation qui vise à faire taire le soutien international au peuple palestinien et en particulier auprès des 5 000 Palestiniens emprisonnés par l’occupation israélienne. Il s’agit d’une attaque contre le mouvement des prisonniers palestiniens ainsi que contre le droit des Palestiniens en exil et de la diaspora à s’organiser. Nous affirmons que nous ne serons pas réduits au silence ou dissuadés par les campagnes de dénigrement d’Israël.

Les allégations israéliennes sont pleines d’allégations fausses et mensongères, à commencer par l’indication d’une date incorrecte pour la fondation de Samidoun (nous marquons en fait notre 10e anniversaire cette année, en 2021, comme on peut facilement l’apprendre sur notre site web). L’écrivain palestinien Khaled Barakat a exprimé son soutien au travail de Samidoun à de multiples reprises, et nous sommes fiers de partager ses écrits et ses réflexions. Cependant, le mépris total d’Israël pour les faits entre une fois de plus en jeu ici : Khaled Barakat n’est pas, et n’a jamais été, un dirigeant ou un « coordinateur en chef » de Samidoun.

Nous sommes une organisation de base sans personnel rémunéré à plein temps et qui ne collecte des fonds pour aucune organisation, sauf pour soutenir nos campagnes de sensibilisation. Nous avons des sections aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suède, au Brésil, en Grèce et en Palestine occupée, et un réseau d’organisations membres dont le Collectif Palestine Vaincra en France. C’est une tentative flagrante de perturber et de saper cette mobilisation croissante de soutien à la Palestine dans le monde entier.

Nous menons notre travail ouvertement, visiblement et publiquement, comme le montre notre site web, samidoun.net, et nous sommes fiers d’appeler à la libération des prisonniers politiques palestiniens comme Ahmad Sa’adat, Khalida Jarrar, et des milliers de Palestiniens d’horizons politiques divers. Toute la campagne israélienne est basée sur un mépris total des faits et de la réalité.

En fait, la plupart des points énumérés semblent provenir directement de l’organisation de propagande de droite ONG Monitor, qui vise à protéger Israël de la responsabilité internationale pour les crimes de guerre en salissant les défenseurs des droits de l’homme en Palestine et dans le monde entier. Les « affirmations sans fondement et les inexactitudes factuelles » de ONG Monitor sont une caractéristique de longue date de leur défense de l’apartheid israélien, des exécutions extrajudiciaires, de la confiscation des terres, de la détention arbitraire, de l’occupation militaire, du blocus et du colonialisme.

Samidoun est une organisation internationale, arabe et palestinienne indépendante qui se mobilise pour la libération de près de 5 000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes. Nous plaidons pour le boycott d’Israël et nous défendons le droit des Palestiniens à résister à l’occupation, à l’apartheid et à l’oppression, ainsi que le droit de tous les réfugiés palestiniens à retourner dans leurs foyers et sur leurs terres. Nous défendons une Palestine libre de la mer au Jourdain !

C’est pour ces raisons et pour ces seules raisons que le ministère de la Défense israélien, qui se livre quotidiennement à des crimes de guerre et à des crimes contre l’humanité contre le peuple palestinien sous occupation, s’attaque au travail de Samidoun. C’est une nouvelle tentative d’utiliser la répression et les menaces contre le peuple palestinien et ses alliés internationaux comme une activité de campagne pour le parti de Benny Gantz aux élections israéliennes. C’est également une tentative de détourner l’attention du grave problème auquel sont confrontés des centaines de responsables sionistes – dont Gantz lui-même – qui craignent les prochaines étapes des enquêtes de la Cour pénale internationale (CPI) après sa dernière annonce le 5 février 2021 affirmant qu’elle a l’autorité d’enquêter sur les crimes de guerre dans les territoires palestiniens occupés.

En outre, il n’est pas surprenant que cette annonce publique survienne quelques jours seulement après que 300 organisations internationales se soient jointes à une campagne collective pour libérer les étudiants palestiniens emprisonnés.

En fait, cela ne doit pas être considéré comme une attaque contre Samidoun seulement : au contraire, cela s’inscrit dans une série de campagnes de diffamation dirigées contre les défenseurs des droits de l’homme palestiniens et ceux qui défendent les droits des Palestiniens dans le monde entier – et les prisonniers palestiniens et le peuple palestinien lui-même. La même désignation a été imposée à un certain nombre d’organisations internationales engagées dans la défense publique des droits et des libertés des Palestiniens. Cette attaque est une tentative d’isoler les prisonniers palestiniens, non seulement derrière les barreaux, mais aussi de leur base internationale de soutien et de solidarité. C’est aussi une tentative de faire taire le soutien à la résistance légitime du peuple palestinien, en ciblant l’opposition aux guerres impérialistes, au processus d’Oslo et à la colonisation en cours de la Palestine.

Nous faisons partie des nombreux militants et organisations qui ont été attaqués par Israël – dont beaucoup ont payé un prix beaucoup plus élevé, y compris les Palestiniens, les Arabes et les internationalistes qui ont été emprisonnés, torturés et assassinés par Israël. L’objectif est toujours le même : une tentative de saper le soutien international croissant au peuple palestinien et à sa juste cause.

Presque toutes les organisations, tous les mouvements et même tous les militants individuellement qui défendent la liberté des Palestiniens sont pris pour cible par l’occupation israélienne et ses principaux criminels de guerre par le harcèlement, les menaces et les tentatives de mobilisation du pouvoir de l’État afin de faire disparaitre un mouvement anticolonial et antiraciste en faveur de la justice et de la libération. Nous sommes fiers de nous tenir aux côtés de tous ceux qui font face à de telles campagnes de dénigrement et à des attaques répressives – en intensifiant notre travail et en nous unissant pour faire face à l’apartheid, à l’occupation, aux crimes de guerre et à la colonisation israélienne, et en nous organisant pour la libération de la Palestine.

Nous invitons les militants et les organisations à rejoindre le réseau Samidoun et à se mobiliser ensemble. Contactez-nous aux adresses samidoun@samidoun.net (International) et collectifpalestinevaincra@gmail.com (France)