Le forum palestinien d’échecs du camp de Chatila ouvre la nouvelle salle Samah Idriss : l’aboutissement d’une collecte de fonds réussie !

Le vendredi 1er avril 2022 dans le camp de réfugiés de Chatila à Beyrouth au Liban, la salle Samah Idriss nouvellement restaurée et rénovée du Forum palestinien d’échecs a été inaugurée. La rénovation de la salle a été financée par une campagne de Samidoun de soutien au Forum palestinien d’échecs, qui a permis de collecter 5 000 dollars pour soutenir cette organisation de base qui sert de club de jeunes et de centre communautaire pour les jeunes réfugiés palestiniens du camp.

Le Forum d’échecs enseigne les échecs aux jeunes et aux enfants, organise des cercles de lecture, des ateliers d’art, des soirées de poésie, des cours de langue, des cours supplémentaires à l’école et des séminaires. Il considère ce travail non seulement comme une responsabilité sociale mais aussi comme une nécessité politique. En tant que tel, le Forum palestinien d’échecs est un pôle de travail national et politique. Cela se voit à travers son tournoi d’échecs, intitulé « Le lancement de la révolution palestinienne », à son concours culturel « Qui est Ghassan Kanafani ? ». Le forum accueille régulièrement des programmes de soutien aux prisonniers palestiniens et à Georges Abdallah, le combattant arabe libanais pour la Palestine emprisonné en France depuis près de 38 ans.

Maintenant, la nouvelle salle Samah Idriss rend hommage à l’intellectuel révolutionnaire arabe Samah Idriss qui a passé de nombreuses heures à entretenir une relation de soutien continue et permanente avec le centre et les jeunes qui participent à ses programmes. Il rendait toujours visite au centre, leur lisant des nouvelles et des poèmes et les interrogeant sur diverses questions touchant à leur vie et à leur développement. La citation de Samah dans son dernier discours, lors de la conférence Masar Badil (Voie alternative révolutionnaire palestinienne) à Beyrouth : « Si nous abandonnons la Palestine, nous nous abandonnons nous-mêmes », reflète son approche de la Palestine et de la cause palestinienne.

L’ouverture de la salle comprenait des présentations de Mahmoud Hashem (le directeur du Forum palestinien d’échecs), Rana Idriss (la sœur de Samah Idriss), le journaliste Imad Mukhtar, Said Hassanein (étudiant du Forum) et Abdel-Malik Sukkariyeh de la Campagne de boycott des partisans d’Israël au Liban, représentant les camarades et amis de Samah. De nombreux représentants de partis et d’organisations politiques libanais et palestiniens ainsi que des activistes sociaux ont participé à l’événement. Abdel-Malik Sukkariyeh a souligné l’importance de promouvoir les valeurs littéraires et politiques de Samah Idriss, pour la résistance, le retour et la libération. Par ailleurs, il a souligné la nécessité de construire un soutien pour le boycott du sionisme comme une partie importante du travail des initiatives de la jeunesse.

Said, l’un des jeunes qui participe aux activités du centre, a déclaré : « Mon professeur, mon leader et mon modèle Samah, quand tu étais avec nous, nous vivions la Palestine avec toi. Nous n’oublierons pas tes paroles, que tu as prononcées alors que tu luttais contre la mort. ‘Si nous abandonnons la Palestine, nous nous abandonnons nous-mêmes.' »

Le Forum palestinien d’échecs contribue à élever une nouvelle génération de Palestiniens avec des valeurs et des engagements fermes, comprenant les raisons pour lesquelles ils grandissent en dehors de leur patrie, la Palestine, et apprenant l’histoire et la lutte du peuple palestinien, adhérant fermement au droit au retour en Palestine et imaginant les possibilités futures d’une Palestine libérée.

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont participé au succès de la campagne de collecte de fonds pour le Forum palestinien d’échecs et la salle Samah Idriss, qui continue à construire la lutte pour le retour et la libération en donnant du pouvoir aux initiatives palestiniennes de base avec un soutien sans conditions politiques. Félicitations au Forum palestinien d’échecs pour l’ouverture de ce nouvel espace lumineux et sûr pour des générations d’enfants et de jeunes palestiniens qui pourront apprendre les échecs et poursuivre ensemble la libération.