Samidoun salue la révolutionnaire japonaise Fusako Shigenobu suite à sa libération

Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network salue Fusako Shigenobu, internationaliste et révolutionnaire japonaise. Samedi 28 mai, elle a été libérée à Tokyo et accueillie par sa fille May et tous les camarades et amis qui ont soutenu cette courageuse combattante de la liberté pendant près de 22 ans dans les prisons japonaises.

Comme Georges Abdallah en France, Fusako Shigenobu est et était une combattante internationaliste pour la libération de la Palestine, profondément engagée dans le mouvement révolutionnaire qui a touché le monde et qui a trouvé son expression dans l’engagement direct dans la lutte anti-impérialiste, en particulier la lutte palestinienne. Fusako est la cofondatrice de l’organisation révolutionnaire Armée Rouge Japonaise (JRA), qui a lutté pour un avenir révolutionnaire au Japon et a travaillé main dans la main avec les révolutionnaires palestiniens du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) pour une Palestine libre.

Fusako Shigenobu a travaillé directement avec Ghassan Kanafani lorsqu’elle travaillait au bureau des relations publiques et internationales du FPLP où était publié Al Hadaf, le magazine du Front. Elle a facilité la réalisation du film « Red Army/PFLP Declaration of World War » et a rédigé de nombreux rapports et appels à l’action pour les bulletins et magazines japonais de gauche, appelant à l’action pour la Palestine.

Trois combattants japonais pour la Palestine ont participé à une opération militaire à l’aéroport al-Lydd (« aéroport Ben Gurion ») et avaient prévu de sacrifier leur vie dans cette opération. L’un d’entre eux, Kozo Okamoto, a cependant été capturé et emprisonné pendant des décennies avant d’être libéré lors d’un échange de prisonniers avec la résistance palestinienne.

Fusako a été forcée de vivre dans la clandestinité, où elle a donné naissance à sa fille, May Shigenobu, qu’elle a élevée, tout en étant une dirigeante de l’Armée Rouge Japonaise. Si la JRA s’est engagée dans la lutte armée, elle est finalement devenue une organisation engagée dans l’organisation de la solidarité de base en faveur de la libération palestinienne. Fusako a été arrêtée au Japon en 2000 à Osaka et emmenée à Tokyo ; elle est emprisonnée depuis lors et écrit des livres et des poèmes. Elle a continué à tenir fermement à ses principes anti-impérialistes et à son engagement pour la libération de la Palestine.

L’héritage de Fusako Shigenobu, son engagement internationaliste et son sacrifice pour la libération de la Palestine, est une vie de lutte honorable et inspirante qui nous rappelle à tous notre responsabilité d’agir, de nous organiser et de résister à l’impérialisme. En ce jour de sa libération, nous la saluons, elle et tous ceux qui ont lutté à ses côtés. Nous nous engageons à agir pour faire avancer le jour de la libération de tous les prisonniers de la cause palestinienne et de la lutte anti-impérialiste, des prisons sionistes aux prisons impérialistes des États-Unis et de la France, et au-delà.

De la mer au Jourdain, la Palestine sera libre !

Lisez la bio de Fusako Shigenobu, et suivez le compte Instagram @freedomfighterfu et la page Facebook Fusako Shigenobu pour plus de détails.