Appel à l’action pour la libération de Khalil Awawdeh, prisonnier palestinien en grève de la faim

A propos des dates de la grève de Khalil Awawdeh : Certains médias indiquent qu’il s’agit du 144e jour de la grève de Khalil Awawdeh, tandis que d’autres indiquent qu’il s’agit du 154e jour. En disant 154 jours, nous suivons l’exemple de la famille et des proches d’Awawdeh, qui ne reconnaissent pas et ne peuvent pas confirmer l’interruption de sa grève de la faim lorsqu’on lui a dit qu’un accord avait été conclu pour sa libération. Notamment, sa famille n’a jamais confirmé la suspension ou la fin de sa grève de la faim à ce moment-là. Au contraire, sa détention administrative a été prolongée et il a officiellement signalé la reprise de sa grève à son avocat le 2 juillet.

Khalil Awawdeh poursuit sa grève de la faim pour le 154e jour alors que son état de santé continue de se détériorer. Âgé de 40 ans et originaire d’Idna près d’al-Khalil, Awawdeh fait une grève de la faim pour mettre fin à sa détention sans inculpation ni procès dans le cadre de la « détention administrative » israélienne.

Il a brièvement interrompu sa grève au 111e jour, lorsqu’on lui a annoncé qu’un accord avait été conclu pour assurer sa libération. Mais au lieu de le libérer, les forces d’occupation ont prolongé sa détention, et il a repris sa grève de la faim. Tout au long de la grève, il a été complètement privé de visites familiales et régulièrement privé de visites juridiques. Il est transféré à plusieurs reprises entre la tristement célèbre clinique de la prison de Ramleh et les hôpitaux civils israéliens.

Les membres de sa famille et ses partisans ont souligné qu’il s’agissait d’un mécanisme de pression supplémentaire visant à le priver de soins de santé et de soutien familial alors même que sa santé se détériore. Awawdeh est marié et père de quatre filles. Dans une interview accordée à Wattan TV, le père d’Awawdeh a déclaré que Khalil est incapable d’ouvrir les yeux et a des difficultés à entendre, et qu’il a perdu 45 kilos depuis le lancement de sa grève. Sa vie est en danger et les transferts fréquents ne font qu’accroître la pression sur son corps.

Khalil Awawdeh a mis son corps et sa vie en danger pour sa liberté et pour résister à la politique de détention administrative. À l’heure actuelle, environ 650 Palestiniens sont emprisonnés sans inculpation ni procès en vertu de ces ordres renouvelables indéfiniment, sur un total d’environ 4 650 prisonniers politiques palestiniens. Le mouvement des prisonniers palestiniens a fait de la fin de la détention administrative un objectif principal pour la libération de tous les prisonniers palestiniens.

Les militants de Haïfa occupée ont organisé une tente de solidarité et soutiennent tous les prisonniers palestiniens, en particulier Awawdeh. Ils ont également lancé un appel à des actions internationales du 4 au 6 août pour la libération d’Awawdeh :

 

Appel mondial à l’action.

Nous appelons toutes les communautés palestiniennes et les militants de la solidarité du monde entier à se joindre à la campagne pour libérer le prisonnier palestinien Khalil Awawdeh et tous les prisonniers. Khalil Awawdeh est en grève de la faim depuis 152 jours, pour protester contre son emprisonnement sans procès, appelé détention administrative.

Nous lançons donc un appel mondial pour les actions suivantes.

1. Montez une tente de solidarité dans votre ville pour montrer votre soutien à Khalil Awawdeh et à tous les prisonniers palestiniens.
2. Travaillez à obtenir une couverture par les médias que vous pouvez atteindre.
3. Couvrez l’événement sur les réseaux sociaux.
4. Organisez une manifestation ou un événement en solidarité avec les prisonniers palestiniens.
5. Organisez un événement pour faire des arts de rue qui mettent en lumière les prisonniers en grève de la faim.

Date : Jeudi 4 août.
Lieu : Dans toute la Palestine historique et dans le monde entier.

Pour tout soutien à d’éventuels événements sous les tentes, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous sommes les voix des prisonniers qui ont besoin de tout le soutien possible afin de les libérer de l’oppression de l’occupation israélienne.

 

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun demande à tous les partisans de la Palestine d’agir pour soutenir Khalil Awawdeh et lui sauver la vie. Awawdeh affronte les forces d’occupation sionistes avec son corps et met sa vie en jeu. Nous demandons instamment d’agir pour libérer Awawdeh et tous les prisonniers palestiniens qui luttent pour la liberté, pour eux-mêmes et pour la Palestine et son peuple, de la mer au Jourdain.