Communiquer malgré le geôlier – Lettres à nos prisonniers dans les prisons...

Communiquer malgré le geôlier – Lettres à nos prisonniers dans les prisons de l’occupation

« Notre prison se trouvait à l’extrémité de la citadelle, derrière les remparts. En regardant par les crevasses entre la palissade dans l’espoir d’apercevoir quelque chose, on ne voit rien d’autre qu’un petit coin de ciel, et un haut remblai, couvert de l’herbe longue de la steppe. Nuit et jour, des sentinelles s’y promènent de long en large. Alors on perçoit d’emblée que des années entières vont s’écouler pendant lesquelles on verra par les mêmes anfractuosités entre les palissades, sur le même terrassement, toujours les mêmes sentinelles et le même petit coin de ciel, non seulement au-dessus de la prison, mais très loin. » – La Maison des morts, F.M. Dostoïevski.

Cliquez ici pour envoyer une lettre et rejoindre la campagne.

Ces messages peuvent transcender toute l’oppression et l’isolement que subissent nos héroïques prisonniers dans les prisons sionistes, et peuvent rapprocher ce ciel bleu libre et lointain d’eux, écrasant celui au-dessus de la prison, leur rappelant que leur peuple n’a pas oublié et n’oubliera pas leurs sacrifices.

Cette initiative lancée par le réseau Samidoun à l’occasion de la Journée du prisonnier palestinien vise à transmettre notre voix et notre soutien à nos courageux prisonniers. Rejoignez-nous pour écrire une lettre pour tous les prisonniers ou pour un prisonnier en particulier en Palestine occupée. Le réseau Samidoun transmettra tous les messages par radio pour que nos prisonniers les entendent.

Affirmons à nos prisonniers que leur liberté repose sur nos épaules, car ce sont eux qui nous inspirent par leur fermeté et ouvrent la voie à la libération et au retour.

Cliquez ici pour envoyer une lettre et rejoindre la campagne.