Ils ne peuvent pas faire taire nos voix : les campagnes de diffamation continuent — la résistance continue !

Une fois de plus, le groupe de presse de droite Postmedia intensifie ses attaques contre l’écrivain et militant palestinien, notre camarade Khaled Barakat, et le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun au Canada. Dans la dernière manifestation de la campagne de diffamation publiée aujourd’hui dans le National Post et le Ottawa Citizen, l’ambassade d’Israël, ainsi que les organisations sionistes pro-apartheid, font la queue pour déclarer que les Canadiens, en particulier les Palestiniens-Canadiens, ne devraient pas avoir le droit de parler à Ottawa, la capitale du Canada, de la lutte pour la libération de la Palestine.

Les organisations du lobby israélien comme le CIJA et B’nai Brith – rejoints par l’ambassade d’Israël – ont tenté d’empêcher la conférence de l’ILPS – Ligue internationale de la lutte des peuples le week-end dernier dans la capitale canadienne. Cependant, ils n’y sont pas parvenus et l’assemblée a rassemblé des centaines de personnes dans des marches, des réunions et des assemblées mettant en avant l’unité et la lutte anti-impérialistes. L’assemblée a adopté de multiples résolutions en faveur de la libération de la Palestine et contre l’utilisation des désignations dites « terroristes » pour réprimer les mouvements de libération des peuples.

Ces forces sont indignées par leur incapacité à continuer à faire taire les voix qui réclament la justice en Palestine au Canada. C’est leur tentative ratée d’annuler la conférence de l’ILPS qui a été couronnée de succès qui est à l’origine de cette campagne de diffamation continue contre Khaled Barakat.

Soyons clairs : comme nous l’avons dit au National Post (et ils l’ont sévèrement coupé), bien que Khaled Barakat ne soit pas membre de Samidoun, nous serions honorés de l’avoir comme membre. Nous nous réjouissons de continuer à accueillir ses discours et à publier ses écrits, car nous considérons sa voix comme l’une des plus nécessaires dans ce mouvement, avec une vision claire, inspirante et progressiste d’une Palestine libre et de la voie de la résistance pour atteindre cet objectif.

Nous appelons tous les amis de la Palestine à nous contacter, à inviter Khaled Barakat à s’exprimer lors de vos événements, et à nous rejoindre dans la construction des campagnes de Samidoun. En faisant front commun, ces campagnes de dénigrement échoueront une fois de plus lamentablement – et nous garderons les yeux fixés sur l’objectif : la libération des prisonniers palestiniens et la libération de la Palestine.

Cette situation n’est pas unique. Après que les organisations de pression sionistes n’ont pas réussi à empêcher Nerdeen Kiswani, diplômée en droit de CUNY, militante palestinienne et présidente de Within Our Lifetime, de faire une déclaration puissante sur la Palestine, la justice sociale et l’émancipation lors de la remise de son diplôme de droit après avoir été élue oratrice par ses camarades étudiants, elles ont lancé une série d’attaques diffamatoires et même des audiences du conseil municipal visant Kiswani personnellement, le mouvement pour la Palestine à CUNY en général et même les services juridiques fournis aux personnes vivant dans la pauvreté par la faculté de droit. Nous appelons tous les partisans de la Palestine à soutenir Kiswani et le mouvement pour la justice à CUNY.

Parce que ces organisations pro-apartheid sont tellement intimidées par la clarté de l’expression de ces militants et dirigeants palestiniens, elles veulent les faire taire par la force. Parce que Samidoun met en lumière la lutte, le leadership et la résistance des prisonniers palestiniens, ils veulent nous interdire et nous réduire au silence. Cependant, des milliers de personnes ont déjà fait savoir qu’elles rejetaient ces campagnes de dénigrement et demandent au contraire au Canada de commencer à respecter les droits des Palestiniens et de mettre fin au commerce des armes et aux accords préférentiels avec le régime israélien.

Rejoignez plus de 85 organisations et des personnalités éminentes comme Roger Waters pour signer la déclaration de l’Association Canada-Palestine contre les campagnes de dénigrement en envoyant un courriel à cpavancouver@gmail.com. Des milliers de personnes ont déjà écrit au gouvernement canadien pour rejeter ces attaques. Cliquez ici pour signer la lettre et contacter vos représentants !

Ces campagnes sont basées sur l’idée que les peuples ne devraient pas avoir le droit d’entendre ces mots puissants pour la Palestine. Par conséquent, nous voulons vous inviter à entendre les mots de Khaled Barakat à Ottawa par vous-même. Regardez le discours à la conférence de l’ILPS ici (en anglais) :

La réponse la plus importante que nous pouvons apporter est de construire le mouvement pour la Palestine. L’un des objectifs de ces campagnes est de détourner notre attention de nos campagnes en cours et d’instiller la peur dans la communauté. En organisant et en construisant le mouvement pour la Palestine, nous pouvons montrer notre soutien à Khaled Barakat, au peuple palestinien et à la cause dans son ensemble. Nous sommes aux côtés de Khaled Barakat, nous sommes aux côtés des prisonniers palestiniens et nous sommes aux côtés de la libération de la Palestine. De la mer au Jourdain, la Palestine sera libre !